Accueil

JPEG - 21.5 ko

L’agriculture mahoraise représente un secteur au poids économique et social prépondérant, mais il est difficile de rendre compte de sa situation tant elle est diversifiée.

L’agriculture mahoraise traditionnelle est caractérisée par des productions essentiellement vivrières, voire de subsistance car elle fournit une part très importante de l’alimentation de base des mahorais : moins d’1/3 des agriculteurs commercialisent une partie de leur production.

L’agriculture mahoraise se trouve à une période charnière de son développement car elle doit répondre à
- des défis alimentaires, en quantité (démographie galopante) et en qualité (élévation du niveau de vie)
- des défis environnementaux (défrichements)
- des défis économiques liés à la rentabilité des exploitations agricoles en comparaison aux autres secteurs économiques.

Et cela dans un contexte réglementaire en évolution vers le droit commun en matière de législation agricole.

Le Service Economie Agricole apporte son appui au maintien et développement des différentes filières agricoles, (animales ou végétales) grâce notamment à la gestion d’aides publiques, ainsi qu’à sa participation active à la politique agricole à Mayotte.